• Mon expérience Android sans Google

    Il ya quelques mois, nous avons découvert les intentions de CyanogenMod de publier Android sans Google. Depuis lors, des débats ont fait couler beaucoup d’encre sur ce qui est positif et négatif avec un Android sans Google. C’est pour cette raison que j’ai décidé d’installer CyanogenMod 12 sans les applications et services de Google et de découvrir l’expérience Android sans Google

    Premier défi, la synchronisation des données

    Une fois que la décision est prise, ma première étape était d’aller au site officiel de CyanogenMod et téléchargez la version 12.1, correspondant à Android 5.1 Lollipop. En possédant un Nexus avec accès Root, l’installation du système était très simple, mais si vous n’avez pas Rooté votre téléphone auparavant, cela peut être la première difficulté que vous allez rencontrer.

    Après l’installation de CyanogenMod, j’ai reçu un appel téléphonique, et à ma grande surprise, mon téléphone n’a pas réussi à identifier le numéro. car ma dépendance de Google est telle que j’ai oublié de créer une sauvegarder à la fois de mes contacts et de mon calendrier. Heureusement, j’ai pu accéder à mon compte Google à partir de mon navigateur et télécharger la sauvegarde de mes contacts.

    Applications et Market

    La prochaine étape était de récupérer mes applications. Avec mon accès Root et Titanium Backup, je pensais ne pas avoir des problèmes avec la restauration de mes applications. Malheureusement, il n’ a pas été ainsi, ça n’a pas été possible ni avec Falcon Pro, ni avec Pushbullet car ils sont dépendants des applications Google Play Services.

    Les applications qui j’ai pu restaurer sont Telegram, WhatsApp, maps, Tumblr, Twitch, Swype et MX Player, pour les autres applications, ma principale source était APKmirror, et mes changements étaient:

    Flyne par Feedly
    Google Chrome par Firefox
    Gmail et Google Agenda par Outlook
    Google Drive par Dropbox
    Falcon pro par Twitter

    Sur un plan personnel, à la fois Firefox et Outlook me semble beaucoup plus qu’une alternative, je viens de me rendre compte que je les apprécie mieux que les applications de Google. mais malheureusement, pendant ce temps, ça m’a manqué énormément Google Drive et Falcon Pro.

    D’autre part, trouver un market à la hauteur ne m’a pas donné beaucoup de maux de tête, la grande majorité étaient chinois ou d’une légalité douteuse, alors je suis allé vers le plus simple, le magasin Amazon, qui malgré une conception inférieure et un catalogue moins riche, ça reste très satisfaisant.

    L’expérience utilisateur.

    Après toutes les difficultés initiales, et toutes les craintes, l’expérience n’a pas été aussi traumatisante que je pensais, du moins avec mon utilisation habituelle de mon smartphone. Je n’ai pas eu de pénalité lors de l’utilisation de mes applications de messagerie, e-mail ou avec la navigation GPS, les pierres angulaires d’un smartphone pour moi.

    Peut-être le seul problème, c’est ma dépendance à Google Drive, que je l’ai remplacé par dropbox, car souvent pour des raisons professionnelles, je me tourne vers le cloud pour garder tous mes notes, des documents PDF…

    La première tergiverser, c’est avec Twitter, je n’ai pas aimé le client officiel, je suis un fanboy de Falcon Pro, et commencer à chercher un client alternatif en dehors de Google Play Store peut-être trop de tracas pour une semaine sans Google, donc je n’ai pas fait de recherche.

    Youtube

    Un autre des moments les plus tendus de cette semaine était de voir du contenu vidéo en ligne, et comme vous devez le savoir Youtube est détenue par Google, et à mon avis est un des poids lourds de l’écosystème de Mountain View. le Play Store pourrait être partiellement remplacé par des APKs, Drive par Dropbox, mais Youtube?

    Comme nous pouvons le voir, à part Youtube, nous ne souffrons pas beaucoup des limitations (vous pouvez regarder des vidéos YouTube sur le navigateur si vous êtes pas prêt à renoncer à Youtube), mais que faire si nous voulons jouer?

    Google Play Services

    Amazon Appstore offre une grand catalogue des jeux typiques très populaires, des jeux comme Candy Crush, Angry Birds…

    D’autre part, si nous sommes de vrais joueurs mobiles, on va beaucoup souffrir, et pas seulement par le grand catalogue de Google Play, mais par l’absence de Google Play Games. Si vous êtes un fan de cette plateforme, ça va être pénible de renoncer à Google Android

    Conclusion: Nous sommes plus dépendants de Google que nous le pensons

    Je reconnais que la raison de cette expérience est plus profonde que satisfaire une curiosité. Depuis quelque temps, nous dépendons trop de Google, et cette idée me fait très peur.

    Aujourd’hui, perdre un compte Google, implique perdre les contacts, le calendrier, e-mails, des documents, musique, photos, les vidéos en ligne sur YouTube, et des applications achetées.

    D’autre part, les perspectives pour Android est encore moins encourageante. Mon premier Android était un bq Verne, une tablette qui n’avait pas l’Android Market (maintenant appelé de Google Play) et ça n’a jamais été un problème, parce vous pourriez trouver toute les APK. Au fil du temps avec des nouveaux terminaux, j’ai remarqué que avec chaque nouvelle version, le PSBA d’affaiblie tandis que Android de Google progresse.

    Si puissant est devenu Android de Google, que chaque jour, ils mettent plus d’effort dans une API privée pour les développeurs. Les applications développées avec ses services de jeux sont uniquement compatibles avec Android de Google. Bien s’assure ses api apporte une plus grande qualité et efficacité, mais aussi une bonne manière à Google à à terminer avec Android légalement.

    En conclusion, je remarque que chaque jour qui passe, Google a plus influence dans mon quotidien, avec la conséquence que si un jour je suis en désaccord, je dois décider entre l’acceptation et renoncer à son écosystème, ce qui implique un grand sacrifice .